Resident Evil 8 Village vient de sortir ; que vaut-il vraiment ?

Resident Evil Village est arrivée le weekend dernier. Le huitième jeu de la franchise de Capcom est maintenant disponible sur la plupart des grandes plateformes – PS4, One, , /S et PC. Et on vous l’annonce directement : c’est une expérience de jeu délicieusement diabolique qui vaut le coup d’être testé.

Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas joué aux sept jeux précédents de la franchise, car il y a une option pour regarder un récapitulatif des éléments importants de l’histoire, et ce, dès le début de Resident Evil Village. Il est vrai que cette franchise de survival horror qui a débuté il y a maintenant 25 ans, en 1996, avec le tout premier Resident Evil sur , a vu beaucoup d’itérations en plus des sept, maintenant huit, jeux principaux. On peut citer Resident Evil: Operation Raccoon City en 2012, qui devait se situer entre l’arc narratif du 2 et du 3, Resident Evil: The Darkside Chronicles sur Wii qui est un prequel du 4, ou encore le spin off multijoueur Umbrella Corps de 2016. Il existe même une machine à sous nommée Resident Evil 6 qui s’inspire de cet opus en reprenant les personnages de Ada, Chris, Jake and Leon, à tester sur ces quelques casinos avec bonus, et en plus avoir la possibilité de gagner un peu d’argent.  Ajoutez à cela les adaptations sur grand écran (ou en série comme récemment annoncé sur ), les romans et comics, et on peut donc comprendre qu’il est difficile de tout suivre si vous n’êtes pas un fan inconditionnel de la franchise…

Cependant, pour être honnête, le contexte n’est pas très important ici : l’histoire de Resident Evil Village fait suite à celle de Resident Evil 7 : Biohazard, mais vous pouvez aussi vous lancer dans ce jeu comme une histoire autonome à part entière. Vous incarnez Ethan Winters, le protagoniste de Resident Evil 7, qui semble avoir mis de l’ordre dans sa vie. Ethan et Mia ont maintenant un bébé, et ils se sont installés dans une vie tranquille en Europe. Jusqu’à ce que des soldats se présentent sur le pas de leur porte et s’enfuient avec leur bébé, Rose.

Cet incident reste inexpliqué pendant la majeure partie du jeu, mais il permet à Ethan de partir en mission pour sauver sa fille et se venger. Il se retrouve bientôt dans le village éponyme, un lieu fictif d’Europe de l’Est dirigé par quatre personnages effrayants et leur chef. Les fans ont déjà eu un bon aperçu de l’un de ces quatre personnages : la vampire incroyablement grande, Lady Dimitrescu, qui est rapidement devenue l’une des favorites des fans grâce à son apparition imposante dans la démo du jeu.

Ce qui peut surprendre, c’est que Lady Dimitrescu ne représente en fait qu’une petite partie de l’histoire globale. Le segment qui se déroule dans son château est génial, avec des forces sinistres à vos trousses alors que vous tentez de résoudre diverses énigmes et de vous échapper. Si vous avez apprécié l’évasion du poste de police dans le Resident Evil 2 Remake de 2019, vous aimerez probablement le château Dimitrescu pour des raisons similaires.

Mais Capcom n’est pas là pour se reposer sur ses lauriers. Au lieu de se contenter de servir une maison glauque, les développeurs ont cette fois fabriqué un village entier (d’où le titre). En combattant les ennemis du jeu, vous vous retrouverez dans toutes sortes de coins sinistres et vous serez obligé de réfléchir et de vous battre pour vous en sortir. Une nouvelle façon intéressante d’aborder la franchise, mais elle parvient également à rester fidèle à l’esprit de Resident Evil.

On a beaucoup insisté sur le fait qu’il s’agit d’un jeu Resident Evil plus orienté vers l’action, et nous sommes heureux de constater que le gameplay est plutôt très agréable. Il y a des tas d’armes à débloquer et de nombreuses scènes d’action tendues à traverser. Le tir en lui-même est bien fait, et il y a beaucoup de façons d’améliorer votre arsenal. La seule vraie déception concerne les combats de boss, qui sont souvent un peu décevants. L’aventure en elle-même est plus intéressante que la destination finale…

Malgré tout ce qui a été dit sur l’action pure, il est bon de mentionner que vous aurez besoin de votre esprit critique aussi bien que de balles pour réussir. Des tas d’énigmes parsèment le jeu, et il y a beaucoup de bibelots, de clés et d’objets spéciaux que vous devrez retrouver pour progresser. Il y a une boucle satisfaisante dans le fait que, chaque fois que vous retournez au village même après un combat contre un boss, vous vous retrouvez en mesure d’accéder à de nouvelles zones et de découvrir d’autres secrets.

C’est le meilleur des deux mondes, vraiment. Si vous aimez l’action, vous ne serez pas déçu (le nombre de créatures géantes que vous devez affronter est impressionnant, tout comme la variété des moyens de les vaincre). Mais si vous préférez le côté exploration et découverte de Resident Evil, cet élément n’a pas non plus été oublié. La gestion de l’inventaire est toujours aussi importante, mais heureusement, vous disposez cette fois de plus d’espace de stockage, et certains objets ont leur propre section. Vous n’aurez donc pas à vous inquiéter de jeter un morceau de trésor lucratif parce que vous avez besoin de stocker plus de balles.

Après avoir passé de nombreuses heures dessus, Resident Evil Village peut véritablement recevoir le titre de jeu next-gen. Les temps de chargement sont minimes, même lorsque vous êtes tué et que vous devez recharger une sauvegarde précédente. La conception sonore est excellente, en particulier lorsque vous jouez avec un casque et que vous pouvez entendre chaque pas des monstres qui vous chassent. Ces monstres sont également très beaux, avec cette fois-ci des Lycans ressemblant à des loups-garous, ce qui change agréablement des zombies.

Les graphismes sont époustouflants dans tous les domaines, les châteaux ornés de flèches prenant vie de manière vraiment mémorable. Les éclairages sont également très réussis, alors n’oubliez pas de prêter attention à vos options de luminosité au début du jeu. Avec les graphismes et la conception sonore, l’éclairage (ou son absence) contribue vraiment à faire monter la tension alors que les horreurs se révèlent.

En termes de moment de frayeur, on est plutôt bien servi. Il y a bien sûr les fameux jump-scare, mais aussi de la peur ambientale. Vous trouverez aussi des idées vraiment glauques qui sont exploitées au maximum de leur potentiel. Dans l’ensemble, Resident Evil Village est un très bon Resident Evil qui montre que Capcom est toujours maître dans la création de jeux de survival horror de qualité, et nous vous le recommandons vivement !

Resident Evil 8: Village - Official Gameplay Trailer | PS5 Showcase
No tags for this post.