in

Les cosmonautes prêts à se lancer dans l’ISS refusent le vaccin russe COVID-19 – Sputnik V- Technology News, !

Les cosmonautes russes prêts à décoller pour la Station spatiale internationale ont déclaré jeudi qu’il était trop tôt pour obtenir un vaccin contre le coronavirus vanté par le président Vladimir Poutine.

« Je dirais personnellement que je ne me ferais pas vacciner parce que je fais très attention à ce problème », a déclaré Sergei Ryzhikov, le chef de 46 ans de la prochaine expédition vers l’ISS en octobre.

Lui et d’autres cosmonautes portaient des masques faciaux au centre de formation de Star City à l’extérieur de Moscou lors d’une conférence de presse en ligne.

La Station spatiale internationale est la seule station spatiale encore en service.

Les commentaires du cosmonaute sont intervenus après que Poutine a vanté le vaccin russe contre le coronavirus développé en un temps record et nommé « Spoutnik V » après le satellite de l’ère soviétique qui a été le premier lancé dans l’espace en 1957.

« Dès que le vaccin sera essayé et testé et prouvera sa fiabilité, une décision sera prise pour recommander que les cosmonautes se font vacciner », a déclaré son collègue cosmonaute, Sergei Kud-Sverchkov, 37 ans.

Il a déclaré que la décision revenait aux médecins en charge des soins de santé des cosmonautes, y compris de la vaccination.

La Russie a soulevé des inquiétudes parmi les scientifiques occidentaux en annonçant que son vaccin avait reçu l’approbation avant la fin des essais cliniques complets.

Alors que le vaccin a montré des résultats prometteurs dans les premiers essais, la Russie n’a pas encore achevé la phase finale des essais cliniques, au cours de laquelle un grand nombre de personnes reçoivent soit le vaccin, soit un placebo.

Néanmoins, la Russie a déjà vacciné des responsables de haut niveau, notamment le ministre de la Défense Sergei Shoigu et le maire de Moscou Sergei Sobianine. Poutine a déclaré qu’une de ses filles avait été vaccinée, ne subissant qu’une légère réaction.

Les astronautes subissent régulièrement une période de quarantaine avant de s’envoler dans l’espace.

« La Station spatiale internationale est maintenant l’endroit le plus sûr », a ajouté Ryzhikov. « Nous n’avons pas besoin d’être vaccinés car nous suivons strictement toutes les règles sanitaires. »

Lisez aussi:

Le vaccin russe «  Spoutnik V  » promet d’aider les gens à développer une immunité contre le COVID-19 pendant deux ans: voici tout ce que vous devez savoir

Le vaccin russe Spoutnik V pourrait produire des anticorps, mais n’a montré aucun effet indésirable lors des essais de phase 1 et 2 chez l’homme