Le mystérieux bug du dossier “fantôme” de Windows 10 s’invite dans Windows 11

La raison est inconnue, mais Windows 10 et Windows 11 créent un grand nombre de dossiers vides dans un répertoire système.

Windows 11 promet d’être synonyme de tout ce que Microsoft veut pousser ces jours-ci. Une expérience moderne qui cherche à maximiser la productivité et à être un allié du divertissement. Toutefois, le nouveau système d’exploitation reprend certaines des erreurs du passé qui, bien que subtiles, soulèvent la question de leur raison d’être.

L’un d’eux est le bug du dossier fantôme. Comme le rapporte WindowsCentral, le système “inonde” l’ordinateur de dossiers vides qui commencent par “tw” et se terminent par “.tmp”.

Ce qui est curieux dans cette erreur, c’est que les dossiers sont complètement vides. De ce fait, leur taille sur le disque est totalement insignifiante. Mais ils sont là. Précisément dans le répertoire de fichiers temporaires : C:\Windows\System32\config\systemprofile\AppData\Local, aussi bien dans Windows 10 que dans Windows 11.
Windows 11, dossiers vides

Apparemment, ProvTool.exe serait responsable de l’erreur, c’est-à-dire de la création de dossiers vides. Cependant, sa fonction réelle est liée au traitement des paquets de provisionnement (.ppkg) contenant les options de configuration du système d’exploitation, il n’est donc pas recommandé de le désactiver.

Que faire des dossiers vides dans Windows 10 et Windows 11 ? Ceux-ci peuvent être supprimés sans problème, mais réapparaîtront avec le temps. Borncity a fait un test et a constaté qu’après avoir “nettoyé” son ordinateur, il avait en quelques minutes plus de 60 nouveaux dossiers dans le répertoire susmentionné.

Windows 11 et mises à jour améliorées

Heureusement, Windows 11 présente de nombreuses améliorations par rapport à Windows 10, notamment en ce qui concerne la taille des mises à jour. Selon l’entreprise de Redmond, les mises à jour de son nouveau système d’exploitation peuvent être jusqu’à 40 % plus petites que dans les versions précédentes.

L’entreprise a adopté des mises à jour modulaires. En d’autres termes, les utilisateurs ne recevront que les mises à jour dont ils ont réellement besoin, ce qui n’était pas toujours le cas dans Windows 10. Windows Update finissait souvent par télécharger des fichiers qui n’étaient pas du tout nécessaires pour le système en question.

Ce système de mise à jour amélioré réduit non seulement la bande passante nécessaire au téléchargement, mais aussi le temps nécessaire à l’installation des mises à jour. Évidemment, cela a aussi un impact positif sur l’espace du disque dur.