Les mesures de protection de la vie privée d’iOS commencent à affecter Facebook et ses activités publicitaires

Facebook confirme qu’il ressent déjà les effets des mesures de confidentialité d’iOS. Ils empêchent, entre autres, la mesure correcte des campagnes sur la plateforme.

Graham Mudd, vice-président du marketing produit de Facebook, a souligné dans une publication que les mesures de protection de la vie privée d’ affectent considérablement le secteur de la publicité. La société de Mark Zuckerberg a déjà averti les investisseurs de l’effet néfaste de fonctionnalités telles que la transparence du suivi des applications pour les annonceurs, et cela commence à se voir.

Plus précisément, Facebook souligne que les nouveaux outils d’ ont rendu plus complexe la mesure des campagnes sur la plateforme, ce qui signifie que de nombreux annonceurs ont dû augmenter leurs dépenses publicitaires pour atteindre leurs objectifs.

 “Beaucoup d’entre vous nous ont dit que l’impact sur les dépenses publicitaires a été plus important que prévu. La difficulté d’atteindre le résultat pour votre entreprise a peut-être augmenté et il est également devenu plus difficile de mesurer vos campagnes sur notre plateforme.”

La société affirme en outre qu’elle n’a pas signalé correctement les conversions en ligne, ce qui a aussi considérablement affecté les annonceurs. “Nous pensons que les conversions dans le monde réel, telles que les ventes et les installations d’applications, sont plus élevées que celles rapportées par de nombreux annonceurs”, déclare M. Mudd. De ce fait, la mesure de la performance a été, en moyenne, 15 % moins bonne qu’elle n’aurait pu l’être.

Facebook, en désaccord avec les mesures de confidentialité d’iOS

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook

Apple, souvenez-vous, a annoncé la transparence du suivi des applications dans iOS 14 comme une mesure de protection de la vie privée qui permet aux utilisateurs de choisir s’ils veulent ou non que les applications les suivent dans le but d’afficher des publicités personnalisées. Selon les données de Flurry Analytics, après plusieurs semaines de la sortie d’iOS 14.5, seuls 11 % des utilisateurs ont accepté de partager leurs données avec d’autres applications.

Facebook et d’autres sociétés dont l’activité repose en grande partie sur la publicité n’étaient pas d’accord avec cette fonctionnalité. Plus précisément, la société a fait valoir que ces nouvelles mesures ne servaient qu’à renforcer la domination d’Apple sur le marché. Elle a également souligné qu’elles porteraient préjudice aux petites entreprises ou aux sociétés qui choisissent de faire de la publicité sur Facebook. Le PDG d’Apple, Tim Cook, a répondu que c’est à l’utilisateur de décider s’il veut que les applications collectent ses données.

Dans son blog, Facebook donne quelques détails sur la manière d’améliorer la portée des publicités. Elle confirme également qu’elle travaille sur de “nouvelles technologies” qui permettront d’afficher des publicités personnalisées tout en respectant la vie privée. Cependant, selon Axios, les annonceurs ont demandé “plus de clarté de la part de la société sur la façon de gérer les changements dans le ciblage publicitaire causés par les nouvelles conditions de confidentialité d’Apple”.