in

Le mystère de l’alignement de la Grande Pyramide est résolu

Le mystère de l'allignement de la grande pyramidee est résolu

Ce monument vieux de 4 500 ans aurait été construit pour le pharaon Khoufou pendant deux décennies et reste la plus ancienne et la plus grande des trois anciennes pyramides du plateau de Guizeh. On estime que la structure pèse environ six millions de tonnes, à partir des 2,3 millions de blocs de calcaire et de granit utilisés, dont certains pèsent jusqu’à 80 tonnes. Il y a eu différentes théories sur la façon dont la Grande Pyramide a été construite, mais la plupart des hypothèses acceptées sont basées sur l’idée que c’est en déplaçant d’énormes pierres d’une carrière voisine et en les traînant et les soulevant en place.

Mais les chercheurs de la fondation américaine Glen Dash Research Foundation et de l’association de recherche sur l’Egypte ancienne (AERA) ont déjà identifié une “faille” dans ce travail.

Ils ont découvert que trois côtés de la base de la pyramide mesuraient autrefois entre 230,295 et 230,373 mètres de long, mais que le côté ouest se situait entre 230,378 et 230,436 mètres, soit un écart d’environ 14,1 cm.

Malgré cela, les côtés s’emboîtent presque parfaitement avec les points cardinaux du nord, du sud, de l’est et de l’ouest, les trois plus grandes pyramides égyptiennes – deux à Guizeh et une à Dahchour – étant remarquablement alignées.
A déclaré l’archéologue et ingénieur Glen Dash : “Les trois pyramides présentent le même type d’erreur, elles sont légèrement tournées dans le sens inverse des aiguilles d’une montre par rapport aux points cardinaux.”

Il existe de nombreuses hypothèses sur la façon dont les anciens ouvriers ont procédé, notamment en utilisant l’étoile polaire pour aligner les pyramides ou l’ombre du Soleil – mais M. Dash a affirmé avoir percé le mystère.
Ses recherches, publiées dans le Journal of Ancient Egyptian Architecture, suggèrent que les Égyptiens utilisaient l’équinoxe d’automne pour obtenir un alignement parfait.
La terre est inclinée sur son axe, ce qui signifie qu’en orbitant autour du Soleil, l’étoile éclaire davantage l’hémisphère nord ou sud selon l’orbite.
Cependant, à deux moments de l’année, le Soleil illumine les hémisphères nord et sud de manière égale, dans ce que l’on appelle l’équinoxe.
Auparavant, ces mesures avaient été écartées comme méthode d’alignement possible, car on pensait qu’elles ne seraient pas assez précises.

Mais M. Dash, qui est décédé l’année dernière, a mené sa propre expérience avec une tige connue sous le nom de gnomon pour projeter une ombre et montrer que cela pouvait être réalisable.
Il a suivi le point de l’ombre à intervalles réguliers, formant une courbe de points régulière.
Puis, à l’aide d’un morceau de ficelle enroulé autour du bâton, il a intercepté deux des points de la courbe et a créé une “ligne presque parfaite allant d’est en ouest”.

l'alignement des pyramides

L’expert a également montré que le degré d’erreur était similaire à celui constaté dans l’alignement des pyramides de Khéops et de Khafre à Gizeh, et de la pyramide rouge à Dahchour.
Malgré l’argument convaincant, il n’y a toujours pas de preuve solide que c’était le cas.

M. Dash a conclu dans son rapport : “Les Égyptiens nous ont malheureusement laissé quelques indices.

“Aucun document d’ingénierie ou plan architectural n’a été trouvé qui donne des explications techniques démontrant comment les anciens Egyptiens ont aligné l’un de leurs temples ou pyramides.”