Sextra-Terrestre : Une femme affirme qu’elle sort avec un extraterrestre qui l’a enlevée.

Une femme affirme qu'elle sort avec un extraterrestre qui l'a enlevée.

Nous vivons à une époque où les relations peuvent prendre la forme que vous voulez, tant qu’elles sont consensuelles. Mais le nouveau couple d’une femme britannique pourrait avoir franchi la ligne. En effet, elle prétend sortir avec un extraterrestre qui l’a enlevée.

Son nom est Abbie Bela et elle est actrice à Londres. Sa relation inhabituellement longue distance a commencé peu après qu’elle ait plaisanté en ligne en disant qu’elle voulait être enlevée par un extraterrestre parce qu’elle en avait “assez de la pandémie”. Puis, le 31 mai, une voix dans son rêve lui a dit d'”attendre à l’endroit habituel”.

“Bien que je n’avais jamais entendu cette voix auparavant, je savais ce qu’elle voulait dire”, a-t-elle déclaré à l’agence de presse Caters. Elle a donc attendu près de la fenêtre de sa chambre et, comme prévu, vers 0 h 15, un “rayon vert lumineux” l’a transportée jusqu’à un ovni. Là, elle a rencontré cinq extraterrestres aux corps grands et minces, aux grands yeux noirs et à la peau teintée de vert. L’un d’eux, en particulier, s’est distingué.

“Il y en a un qui s’est connecté avec moi et a exprimé ses sentiments. Je n’ai pas retenu son nom mais j’ai ressenti exactement la même chose”, dit-elle. “C’était comme être amoureux multiplié par 100.”

Bien que la rencontre intergalactique n’ait duré que 20 minutes et que les amoureux soient maintenant séparés par… eh bien, par le temps et l’espace qui séparent la Terre de la galaxie d’Andromède (où Bela prétend que son amoureux extraterrestre vit), elle reste optimiste quant à leurs chances, malgré le tabou qui pèse sur les romances interespèces.

“Il ne me veut pas seulement pour le sexe et ne me mentira pas comme beaucoup d’hommes sur Terre”, dit-elle. “J’espère qu’il reviendra.”

Et juste comme ça, ce mystérieux alien ne s’avère pas plus fiable ou prévisible que le Joe moyen de Tinder. Il est peut-être hors du monde, mais c’est peut-être là qu’il devrait rester.