in

The Forever Purge perpétue la tradition R-Rated avec plus de sang et de violence

Le cinquième et dernier volet de la franchise Purge, The Forever Purge, a été officiellement classé R pour « violence forte et sanglante et langage grossier ». Vous en attendiez moins ? La classification R place The Forever Purge dans la lignée du reste de la série, dont chacun a poursuivi la violence brutale et le chaos extérieur qui découlent de la célébration annuelle.

Suite directe de The Purge, sorti en 2016 : Election Year, The Forever Purge reprend après les élections présidentielles de l’année dernière et l’abolition de la Purge titulaire, un événement dans lequel tous les crimes, y compris le meurtre, sont légaux pendant une période de 12 heures. The Forever Purge aborde l’événement à une échelle beaucoup plus petite, en suivant un couple de Mexicains qui échappe à un cartel de la drogue et se retrouve bloqué dans un ranch du Texas. Là, ils seront à la merci d’un groupe de marginaux qui décident de poursuivre illégalement leur propre Purge, se retournant contre le couple avec le désir de les tuer.

Réalisé par Everardo Gout, écrit et coproduit par le pilier de The Purge, James DeMonaco, il met en vedette Ana de la Reguera, Josh Lucas, Tenoch Huerta, Leven Rambin, Will Patton et Cassidy Freeman.

James DeMonaco a donné à la nouvelle recrue Everardo Gout quelques conseils sur la façon d’aborder The Forever Purge, en lui disant de réfléchir à son propre point de vue sur la violence avant de porter quoi que ce soit à l’écran. « ‘Je veux que mes intentions soient parfaitement claires sur ce que je pense de la violence et de ce qui se passe dans le monde’. C’est ce qu’il m’a dit », a révélé Gout. « C’est dystopique, mais il essaie de nous faire regarder dans le miroir. Il nous fait réfléchir : « Merde, si on me pousse dans un coin, est-ce que je ferais la même chose ? ». Une fois que vous avez ouvert cette porte, comment la refermer ? »

Gout voulait également que le film reflète quelque chose de positif en disant : « C’est une histoire incroyable de Latinos et d’Américains qui s’unissent pour surmonter le désespoir et le mal. »

La franchise Purge a commencé en 2013 et est devenue depuis l’une des propriétés d’horreur les plus emblématiques du cinéma moderne. Alors que The Forever Purge était à un moment donné considéré comme le dernier volet, le favori des Purges, Frank Grillo, a récemment divulgué que des discussions ont actuellement lieu concernant un sixième film, et qu’il envisage de faire un retour. « Nous discutons, [DeMonaco] et moi, d’un autre film de Purge », a révélé Grillo. « Il m’a contacté il n’y a pas longtemps, ainsi que Sébastian [K. Lemercier], le producteur, et ils m’ont demandé : « Qu’est-ce que tu en penses ? » et j’ai répondu : « Qu’est-ce que tu en penses ? » et ils m’ont dit : « Nous avons parlé à Universal et nous verrons Leo Barnes dans le [prochain] Purge si nous trouvons quelque chose de génial. J’ai dit, ‘J’en suis. Je le ferai sans hésiter. »

Retardé par rapport à la date initiale de juillet 2020 en raison de la situation mondiale actuelle, The Forever Purge est maintenant prévu par Universal Pictures pour le 9 juillet 2021. Nul doute que les spectateurs ont hâte de voir l’humanité se déchirer sur grand écran plutôt que devant leur fenêtre, pour une fois.