Divertissement

Le réchauffement des marées explique pourquoi les lunes de Jupiter sont bien plus chaudes que ce que les chercheurs attendent, selon une étude – Actualités technologiques, !

Même si Jupiter est à environ 778 kilomètres du Soleil, les lunes de la planète sont plus chaudes qu’elles ne le devraient. Jupiter compte près de 80 lunes, dont Io, Europa, Ganymède et Callisto, qui sont les quatre plus grandes.

Alors que l’on pensait que la chaleur supplémentaire était fournie par la planète elle-même, une nouvelle étude indique maintenant qu’ils se réchauffent probablement les uns les autres.

La nouvelle étude Publié dans Lettres de recherche géophysique a constaté que les interactions lune-lune peuvent être plus responsables du chauffage que Jupiter seul.

Selon l’auteur principal de l’article, Hamish Hay, boursier postdoctoral au Jet Propulsion Laboratory à Pasadena, en Californie, qui a effectué la recherche alors qu’il était étudiant diplômé au laboratoire lunaire et planétaire de l’Université d’Arizona, le résultat était surprenant car les lunes de Jupiter sont beaucoup plus petit que la planète elle-même et on ne s’attendrait pas à ce qu’ils soient capables de créer une telle réaction de marée.

Selon un rapport de l’Université de l’Arizona, dans un processus appelé chauffage par marée, attraction gravitationnelle des lunes de Jupiter et de la planète elle-même et écrasement suffisamment les lunes pour les réchauffer. Selon les chercheurs, cela se traduit par des lunes glacées contenant des intérieurs suffisamment chauds pour accueillir des océans d’eau liquide et dans le cas d’Io, la lune rocheuse, du magma, en raison du réchauffement des marées.

La planète Jupiter est représentée avec l’une de ses lunes, Ganymède (en bas), dans cette image de la NASA capturée le 9 avril 2007. Les scientifiques utilisant le télescope spatial Hubble ont confirmé que la lune en orbite autour de Jupiter, Ganymède, a un océan sous sa surface glacée, soulevant les perspectives de vie, a déclaré jeudi la NASA. Image: NASA

Les chercheurs sont d’avis que comprendre comment les lunes s’influencent mutuellement pourrait éclairer l’évolution du système lunaire dans son ensemble.

Le co-auteur de l’étude, Antony Trinh, a ajouté que le maintien des océans souterrains contre le gel pendant les périodes géologiques nécessite un équilibre fin entre le chauffage interne et la perte de chaleur, et pourtant les chercheurs ont plusieurs preuves que des lunes comme Europa, Ganymède, Callisto et d’autres devraient avoir un océan. mondes. Io, qui est le plus proche de Jupiter, pour sa part, montre une activité volcanique généralisée qui est une autre conséquence du réchauffement des marées.

« En fin de compte, nous voulons comprendre la source de toute cette chaleur, à la fois pour son influence sur l’évolution et l’habitabilité des nombreux mondes à travers le système solaire et au-delà », a ajouté Trinh.

Selon les auteurs de l’étude, le chauffage des marées fonctionne grâce à ce qu’on appelle la résonance des marées, ce qui signifie que les lunes sont essentiellement vibrées à certaines fréquences, et c’est un phénomène qui se produit partout où il y a de l’eau, y compris la Terre.

Selon Hay, la résonance crée plus de chaleur. Selon lui, si une personne pousse un objet ou un système et le lâche, il oscille à sa propre fréquence. Il a ajouté que si l’on continue de pousser le système à la bonne fréquence, les oscillations deviennent de plus en plus grandes. Si on pousse au bon moment, ça va plus haut mais si le timing tourne mal, le mouvement est amorti.

En calculant ces fréquences naturelles, les chercheurs ont découvert que la résonance des marées de Jupiter à elle seule ne correspond pas à la taille des océans pour se trouver sur ces lunes. Selon les auteurs de l’étude, ce n’est que lorsque les forces gravitationnelles des lunes elles-mêmes sont également ajoutées que les forces de marée correspondent aux estimations actuelles des océans lunaires.

Selon les scientifiques, le réchauffement global des marées pourrait suffire à faire fondre la glace et la roche à l’intérieur des lunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *