in

Zootopie revient avec Zootopia +, une nouvelle série animée Disney +

La nouvelle série d’animation Zootopia+ explorera et développera le monde préféré des fans présenté dans le film d’animation Zootopie de Disney

Lors du Disney Investor Day du 10 décembre, Disney a annoncé que Zootopia+, qui porte un nom un peu étrange, va faire revenir les téléspectateurs dans la « métropole des mammifères » de Zootopie dans une série courte destinée à Disney+.

Jennifer Lee, directrice de la création de Disney, n’a rien dit, en particulier, lors de sa présentation pour indiquer que Zootopia n’obtiendrait finalement pas un deuxième, ni même un troisième long métrage d’animation, mais a fait savoir aux investisseurs et aux fans que, pour l’instant, la série satisferait leur désir de revisiter la cité mammalienne unique. Le retour des personnages Flash, Nick Wilde et Judy Hopps sur la banderole Mouse House permettrait, à tout le moins, de tester les eaux pour d’autres longs métrages, alors que les personnages explorent la mégalopole et ses écosystèmes. Aucun détail n’a été communiqué et on ne sait pas encore quand la série sera diffusée à part que ce sera en 2022.

Le film original de 2016, Zootopie, a vu Judy Hopps, incarnée par Ginnifer Goodwin, devenir le premier lapin à rejoindre la mégapole de police. Elle a rapidement appris à quel point l’application de la loi peut être difficile, en particulier pour une proie dans un monde dominé par les prédateurs. Déterminée à faire ses preuves, Judy saute sur l’occasion pour résoudre une mystérieuse affaire. Elle finit par travailler, officieusement, avec un renard rusé, Nick Wild – exprimé par Jason Bateman – qui rend son travail encore plus difficile. En plus de Goodwin et Bateman, l’original mettait en vedette Shakira, Byron Howard (qui a également co-développé l’histoire et co-réalisé), Jenny Slate et Idris Elba dans des rôles vocaux. Aucun mot, pour l’instant, qui sera impliqué pour faire entendre les personnages de la nouvelle série.

Le film original a rapporté 1,024 milliard de dollars au box-office, ce qui en fait un terrain de chasse fertile pour Disney alors qu’il cherche à se développer et à tirer parti de sa bibliothèque de personnages et d’histoires populaires. Avec une performance financière aussi solide, soutenue par un score critique de 98% (sur 293 critiques) et un score d’audience de 92% (sur 101540 notes) sur Rotten Tomatoes, il serait difficile de croire que Disney ne développera pas plusieurs nouveaux longs métrages basés sur sur cette histoire.

Disney a connu le succès en transformant d’autres favoris animés de ses différents studios d’animation en franchises multi-titres, un modèle qui a particulièrement bien réussi à sa bannière Pixar, avec des sorties comprenant: Cars, Cars 2 et Cars 3 ; Toy Story, Toy Story 2, Toy Story 3 et Toy Story 4 ; Monsters et Cie et Monstres Academy ; Le Monde de Nemo et Le Monde de Dory ; Les Indestructibles et Les Indestructibles 2. Il y a également eu un véritable tsunami de films Disney (et de studios connexes) qui ont fait leur chemin vers des séries télévisées, y compris des séries de Star Wars, Avengers, Toy Story et des classiques comme Aladdin, Herbie, Lilo et Stitch et d’innombrables autres.

Avec plus de 50 nouvelles séries annoncées pour Disney +, il y aura une pénurie de nouvelles séries dans l’écosystème de streaming de Disney, ce qui, selon certains comptes, doublera plus que le double des séries précédemment développées par Disney sur la base de sa bibliothèque IP. La société veut clairement faire savoir à ses fans et à ses consommateurs qu’elle va investir de manière agressive pour remplir le pipeline, atteignant largement sa vaste bibliothèque pour trouver les histoires et les personnages auxquels ses fans du monde entier sont attachés.