Matt Bomer discute du traumatisme de Larry Trainor dans la saison 2 de Doom Patrol

Matt Bomer discute du traumatisme de Larry Trainor dans la saison 2 de Doom Patrol

Cette année, dans Doom Patrol, tout le monde travaille sur ses propres problèmes émotionnels. Mais Larry Trainor a peut-être pire que quiconque occupant actuellement Doom Manor. Les choses allaient déjà assez mal alors qu’il n’avait qu’à s’inquiéter des fuites de rayonnement de son corps. Mais lorsque Larry apprend la mort de son fils au début de la saison 2, il sombre encore plus bas. Selon Matt Bomer, cela permettra une narration de qualité à mesure que les nouveaux épisodes se poursuivent.

Bomer a jeté un nouvel éclairage sur l’arc de caractère de Larry cette saison dans une nouvelle interview avec Collider. Il est peut-être vrai que de nombreux fans de super-héros ont hâte de voir une action de la série. Quoi qu’il en soit, Bomer insiste sur le fait que l’exploration de la psychologie de ses personnages est ce qui distingue Doom Patrol.

“Je ne pense pas que ce serait une saison de Doom Patrol, si tous les personnages n’avaient pas à devenir personnels, à un moment donné”, a expliqué Bomer. «Tout au long de la saison, je travaille avec l’acceptation des LGBTQ, la maladie mentale, l’image corporelle, le SSPT, la maltraitance et toutes ces choses. Lorsque nous trouvons Larry, il vit en harmonie plus étroite avec l’esprit négatif qui sommeille en lui. Il apprend que son fils cadet, séparé, s’est récemment suicidé. Et cela le conduit à essayer de renouer avec le fils survivant, pour être obligé de faire face aux dommages générationnels qu’il a causés à sa famille. “

“Et donc, il y a ces scènes incroyablement abstraites, qui sont, tellement remplies de pathétique, où Larry voit son fils, pour la première fois”, a poursuivi Bomer. «Mais il est Larry des années 1960, dans la fleur de l’âge, et il fait une scène avec ce fils, qui est beaucoup plus âgé qu’il ne l’est maintenant, et il le voit pour la première fois, depuis qu’il est tout petit. Ainsi, vous pouvez imaginer à quel point cela est douloureux et émouvant pour lui et, espérons-le, pour le public.

Bomer a également le défi supplémentaire de transmettre la lutte de Larry tout en étant principalement confiné dans une cabine d’enregistrement. Bien qu’il fournisse la voix de Larry dans des scènes d’aujourd’hui, Matthew Zuk dépeint physiquement le personnage sous sa forme momifiée. Ne pas être sur le plateau avec les autres acteurs peut certainement être difficile. Heureusement, cela ne semble pas nuire à la façon dont Larry interagit avec Rita Farr d’April Bowlby.

«J’adore leur relation», a déclaré Bomer. «J’adore leur compréhension mutuelle. Je ne sais pas à quel point je veux entrer dans ça, mais elle vient d’une période où les femmes acceptaient les hommes gays et elles n’avaient pas à en parler, si ce n’était pas quelque chose que l’homme ou la femme était à l’aise de parler. Et donc, il y a juste un amour et une acceptation tacites là-bas, que je pense qu’ils ont passé 60 ans dans le manoir, avant que Larry ne puisse sortir. Je pense qu’il y a quelque chose de si profond et de si beau dans la façon dont elle le sait, tout ce temps, l’aime et l’accepte, bien avant qu’il ne puisse jamais lui dire qui il était vraiment. “

Le prochain épisode de Doom Patrol débute ce vendredi sur DC Universe et HBO Max.

Appréciez-vous la performance de Bomer en tant que Larry dans la nouvelle saison? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous!

Lecture recommandée: Doom Patrol Omnibus

Nous participons au programme d’associés d’Amazon Services LLC. Ce programme de publicité d’affiliation fournit également un moyen de gagner des frais en établissant un lien vers Amazon.com et les sites affiliés.