Actualités

Star Trek: Lower Decks Episode 6 Review: Provocations terminales

Le problème est que le voyou A.I. créé par Fletcher crée un deuxième A.I., un voyou accidentel, créé par Rutherford. Dans ce qui ne peut être décrit que comme un dépassé En référence au trombone Microsoft Office «Office Assistant», Rutherford a créé un programme appelé «Badgy» qui apparaît sous la forme d’un badge Starfleet avec des bras, des jambes et un visage. Badgy est ennuyeux avant que les choses tournent mal, mais quand les choses faire aller mal, il est encore pire. Lorsque les sécurités du holodeck sont désactivées par l’intelligence artificielle accidentelle de Fletcher, cela amène Badgy à devenir homicide, ce que nous sommes censés croire parce que le programme est laissé en cours d’exécution tout le temps, un peu comme Moriarty dans La prochaine génération.

Si vous voulez voir un badge anthropomorphisé de Starfleet arracher les membres des gens, jusqu’à ce que le sang jaillisse de leur corps, alors c’est votre épisode! Mais, en faisant en sorte que le symbole littéral de Starfleet se transforme également en un personnage holodeck qui tue des gens, il semble que Ponts inférieurs est un peu en train de demander à ses critiques les plus sévères de s’énerver. Pour le dire autrement, vous ne pouvez pas imaginer le déchaînement meurtrier de Badgy dans l’une des bandes-annonces. De toute évidence, l’idée que Badgy devienne fou et essaie d’assassiner des gens se moque de toutes les autres histoires d’hologrammes-bananes de l’apogée de Trek des années 90. Et, sur le papier, Badgy assassiner des gens serait bien, tant que c’était drôle ou qu’il y avait quelque chose à dire. Le problème est que cette histoire de folie d’hologramme est à la fois Moins drôle et Moins intéressant que de dire, un objectivement mauvais TNG épisode qui avait la même prémisse, en particulier, « Une poignée de données. »

Au cas où vous l’auriez oublié, dans «A Fistful of Datas», Worf, Troi et Alexandar se retrouvent coincés dans une simulation d’Old West Holodeck devenu fou furieux, et chaque personnage qu’ils rencontrent ressemble à Data. Cette notion est un peu ce que «Provocations terminales» envoie, mais le problème est que cet épisode ne s’améliore pas sur le matériel source, il ne fait que vous rendre nostalgique d’une histoire légitime d’hologrammes – essayez de tuer tout le monde. Voyageur, TNG ou même, DS9.

Pour le dire autrement, un bon épisode de Ponts inférieurs – comme « Cupid’s Errant Arrow » de la semaine dernière – peut prendre un vieux trope de Trek, s’en moquer et en faire un peu nouveau. Regarder « Cupid’s Errant Arrow » ne m’a pas fait avoir besoin pour revoir « The Man Trap », mais obtenir les références a rendu l’épisode bien meilleur. Mais, avec «Terminal Provocations», tout ce que je veux faire est de revoir «A Fistfull of Datas» ou «Our Man Bashir», ne serait-ce que pour voir à quel point Star Trek est carrément ringard et absurde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *