in

Principe d’ouverture précoce dans certaines villes à partir d’août

Principe, l’aubaine cinématographique de l’ère COVID plusieurs fois retardée pour l’industrie des exposants languissants, devrait être présentée en première un peu plus tôt que sa date de sortie actuellement prévue en septembre – trois jours plus tôt, pour être précis.

La première du film le 3 septembre étant susceptible de se concrétiser, Warner Bros. a annoncé que Principe organisera des projections en accès anticipé dans certaines villes américaines les lundi 31 août, mardi 1er septembre et mercredi 2 septembre. Cette décision semble motivée par le désir de soutenir les théâtres, qui sont en hémorragie depuis le lancement de mars verrouillages, et sont en effet confrontés à une crise existentielle sans précédent. Comme Jeff Goldstein, président de Warner Bros. Pictures Domestic Distribution, l’exprime à propos des projections dans un communiqué:

«Warner Bros. est fier de soutenir nos partenaires en exposition alors qu’ils rouvrent leurs portes. Et il n’y a pas de meilleur film pour accueillir le public à une véritable expérience sur grand écran que Principe. »

Bien sûr, PrincipeLe plan à long terme du film pour sortir en salles est devenu un sujet à part entière, indépendant de l’intrigue époustouflante et époustouflante du film, en ce qui concerne spécifiquement les risques potentiels – et les implications morales – d’attirer un nombre important de spectateurs en salles à l’époque de COVID. En effet, le réalisateur Christopher Nolan est resté résolu plus tôt dans la crise sur les plans visant à maintenir la première en salles du film le 17 juillet sur les rails, alors même que des fermetures massives se produisaient dans les entreprises du monde entier, en particulier les théâtres, dans lesquels les clients se rassemblent pendant longtemps. périodes. Alors que la brève période d’optimisme de mai dernier face à une baisse du nombre de cas donnait l’impression que Nolan et Warner avaient remporté ce jeu proverbial de poulet, la crise sanitaire n’a jamais assez cessé pour que la date initiale se tienne. Ainsi, alors que les théâtres restaient fermés, l’offre théâtrale pilier a ironiquement connu plusieurs retards causés par COVID avant de s’installer le 3 septembre.

Les projections d’accès anticipé légèrement modifiées aux États-Unis s’alignent désormais un peu mieux avec les plans de déploiement de Warner dans le nord-américain supérieur, qui verront Principe première dans les cinémas au Canada le jeudi 27 août (avec des plans fin août également pour l’Europe), en complément des projections du 10e anniversaire déjà sorties en salles de Nolan’s Début. Cependant, avec le 31 août / sept. 2 Fenêtre de la première américaine maintenant apparemment gravée dans le marbre, la question qui reste maintenant est de savoir si suffisamment de théâtres seront réellement ouverts pour accueillir cette bouée de sauvetage prévue d’un blockbuster potentiel lancé aux exposants. C’est une question qui, du moins en théorie, est nécessaire, en particulier après le coup – certains appellent une trahison – que l’industrie a enduré lorsque Disney a récemment décidé de prendre le autre aubaine potentielle de l’industrie, Mulan, hors de sa sortie en salles prévue pour diffuser sur Disney + en septembre à la suite de la pandémie.