Actualités Troyes : quelle température à Reims, Troyes, Charleville-Mézières et Saint-Dizier en 2050 ?

Actualités Troyes : quelle température à Reims, Troyes, Charleville-Mézières et Saint-Dizier en 2050 ?

Le mois de septembre 2023 a marqué un record, étant le plus torride jamais observé en 174 années d’archives. Avec une température globale qui excède 1,44°C la moyenne du XXe siècle, septembre 2023 s’est inscrit dans les annales climatiques, comme le rapporte l’agence américaine de référence.

Lire aussi :

Un record de chaleur en 2023

L’année 2023 est sur le point de réaliser un triste record, s’orientant pour être l’année la plus bouillante jamais répertoriée, d’après un rapport récent de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA).

Record de chaleur en 2023 Selon les estimations, il y a plus de 99% de chances que 2023 devienne l’année la plus chaude documentée. Cela a également été corroboré par l’observatoire européen Copernicus, prédisant que 2023 pourrait historiquement être l’année la plus torride.

Comment va-t-ton être impacté par le réchauffement climatique en 2050 ?

Face à l’escalade des températures en 2023, comment se dessine l’avenir climatique pour les vingt-cinq prochaines années ? Pour éclairer ce sujet, Météo France a réalisé des projections sophistiquées jusqu’en 2050, disponibles sur la plateforme Drias-Climat.

Découvrez ici les analyses pour les grandes métropoles de Champagne-Ardenne, basées sur un scénario moyen d’émissions de gaz à effet de serre pour le milieu du XXIe siècle (RCP4.5) :

Évolution à Reims (Marne)

À l’horizon 2050, Reims devrait voir ses températures estivales moyennes grimper d’environ deux degrés celsius, en comparaison avec les années 1976-2005, comme prévu par Météo France. Le nombre de jours de gel devrait considérablement diminuer, de 52 à 35 jours, tandis que les épisodes de canicule devraient augmenter, passant de 3 à 8 jours par an.

Lire aussi  Contrôle: la bande-annonce d'extension AWE présente le retour d'Alan Wake

Évolution à Troyes (Aube)

À Troyes, une augmentation similaire des températures estivales moyennes est attendue, augmentant de près de deux degrés. Les jours de forte chaleur devraient également augmenter, atteignant presque 4 jours par an, accompagnés de 7 nuits où le mercure dépassera les 20 degrés.

Évolution à Charleville-Mézières (Ardennes)

Charleville-Mézières devrait connaître moins de jours de gel, avec une prévision de 38 jours en 2050, contre 57 précédemment. Les températures estivales devraient augmenter significativement, avec une hausse prévue de 1,9 degré.

Évolution à Saint-Dizier (Haute-Marne)

À Saint-Dizier, une augmentation de deux degrés des températures moyennes estivales est attendue. Les jours de chaleur extrême, avec des températures dépassant les 35 degrés, pourraient quadrupler, et les jours de gel devraient réduire significativement, passant de 57 à 40 jours par an d’ici 2050.

Source : DRIAS Climat / Météo-France • Les indicateurs sont calculés à partir de projections climatiques de référence sur la métropole (DRIAS2020). Ils ciblent l’évolution à l’horizon du milieu du siècle dans un scénario médian d’émission de gaz à effet de serre (RCP4.5).

  • Ecouter la musique du XXe siècle à l'école, au collège et au lycée Maurice Pinsson Canopé-CRDP de l'académie de Reims, Scéren, CDDP de Charleville-Mézières
    Maurice Pinsson