International : Les États-Unis évitent de justesse la paralysie de leur administration fédérale

Dans une tournure de situation de dernière minute, les États-Unis ont réussi à éviter de peu la paralysie de leur administration fédérale. Le Sénat américain a adopté une mesure d’urgence dans la nuit de samedi à dimanche, juste trois heures avant la menace d’un “shutdown”, permettant ainsi de maintenir temporairement le financement gouvernemental en place.

Un revirement Spectaculaire : le rôle clé de Kevin McCarthy

Ce revirement spectaculaire a commencé lorsque la Chambre des représentants a approuvé un texte proposé par le leader républicain de la Chambre, Kevin McCarthy. Cette tentative désespérée visait à éviter la paralysie. Le texte a été largement adopté par la Chambre, avec 335 voix en faveur et 91 contre. Il a ensuite été approuvé par 88 sénateurs contre 9, évitant ainsi un “shutdown” qui aurait eu des conséquences dévastatrices pendant 45 jours, affectant les fonctionnaires et coupant l’aide alimentaire à certains bénéficiaires.

Le président Joe Biden a immédiatement salué l’accord conclu au Sénat et a exhorté le Congrès à approuver rapidement une aide à l’Ukraine, qui avait été exclue de la mesure de financement d’urgence. “Je m’attends à ce que le président du Congrès respecte son engagement envers le peuple ukrainien et garantisse l’adoption du soutien nécessaire pour aider l’Ukraine en ce moment critique”, a déclaré Joe Biden dans un communiqué, faisant référence à Kevin McCarthy. Selon la mesure d’urgence adoptée par le Congrès américain, l’administration continuera à être financée pendant 45 jours.

Soulagement pour les fonctionnaires : éviter un “Shutdown” de 45 Jours

Des centaines de milliers de fonctionnaires américains ont retenu leur souffle à l’approche de la date limite, car aucune des deux chambres du Congrès – ni le Sénat contrôlé par les démocrates, ni la Chambre des représentants contrôlée par les républicains – n’avait réussi à trouver un accord sur un budget permettant de prolonger le financement de l’État fédéral. Si la mesure de Kevin McCarthy n’avait pas été adoptée, l’économie américaine aurait connu un ralentissement immédiat, avec 1,5 million de fonctionnaires sans salaire, des perturbations dans le trafic aérien, et la fermeture des parcs nationaux.

Lire aussi   Frappe: la fin blanche mortelle expliquée

L’appel de Joe Biden : soutien à l’Ukraine et Critique des Républicains

Le vote de samedi a été salué comme “une victoire pour le peuple américain” par le chef des démocrates à la Chambre des représentants, Hakeem Jeffries. Cependant, l’aide à l’Ukraine est absente de cette mesure, ce qui avait été un point de discorde entre les démocrates et de nombreux républicains. Les législateurs doivent maintenant se pencher sur un projet de loi distinct visant à fournir une aide militaire et humanitaire de 24 milliards de dollars à l’Ukraine, une demande que Joe Biden souhaitait voir incluse dans le budget. Un vote sur ce projet de loi pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine, selon les médias américains.
La Maison Blanche avait initialement demandé que le budget comprenne 24 milliards de dollars d’aide militaire et humanitaire pour Kiev. Ainsi, la crise budgétaire aura des répercussions directes sur la guerre en Ukraine.
Un blocage a été causé par quelques élus républicains favorables à Donald Trump, qui refusent catégoriquement d’accorder une nouvelle aide à Kiev. Ils estiment que ces fonds devraient être utilisés pour gérer la prétendue “crise migratoire” aux États-Unis.
Ces alliés de Donald Trump, qui jouissent d’une influence disproportionnée en raison de la faible majorité républicaine à la Chambre, ont été instruits par l’ancien président, qui pourrait affronter Joe Biden en 2024, de “paralyser” le gouvernement fédéral à moins d’obtenir satisfaction sur “toutes” les questions budgétaires en cours.

Kevin McCarthy risque son poste : Une influence disproportionnée des partisans de Trump

Kevin McCarthy, élu avec de nombreuses concessions envers les partisans de Trump, risque donc sa position dans ces négociations. Il a déclaré samedi : “Vous savez quoi, si je dois risquer mon poste pour défendre le peuple américain, je le ferai.”

Lire aussi   Prix ​​et date de sortie de la Xbox Series X confirmés, les précommandes commencent bientôt

Sous la présidence de Donald Trump, les États-Unis avaient connu leur plus long “shutdown” pendant l’hiver 2018/2019, entraînant une perte estimée de plus de 3 milliards de dollars pour le PIB du pays.

Derniers Articles

Newsletter

Les salariés français gagneront désormais plus de congés payés grâce à cette nouvelle loi

Depuis le 24 avril 2024, une loi révolutionnaire modifie...

Chute historique des prix du diesel : Découvrez jusqu’où il redescendra !

L'un des carburants les plus populaires en France connaît...

Cette application surpasse Waze et Apple Plans pour éviter les radars d’après cette étude

Récemment, une étude aux États-Unis a révélé une préférence...
Eric Garlettihttp://media24.fr
Professionnel du marketing digital et entrepreneur, je suis le fondateur et le directeur général (DG) d'IA Group, gérant les marques Atypicom, Influa et Informelle, qui sont des agences spécialisées en performance digitale et gestion des données. Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

Agirc-Arrco : Êtes-vous concerné par cette nouvelle hausse de plus d’une centaine d’euros par an ?

Dès le 1er avril 2024, une vague de bonnes nouvelles déferle sur les retraités français affiliés à l'Agirc-Arrco, qui verront leur pension complémentaire augmenter...

Les salariés français gagneront désormais plus de congés payés grâce à cette nouvelle loi

Depuis le 24 avril 2024, une loi révolutionnaire modifie le Code du travail en France, permettant l'acquisition de jours supplémentaires de congés payés dans...

Chute historique des prix du diesel : Découvrez jusqu’où il redescendra !

L'un des carburants les plus populaires en France connaît une baisse de prix sans précédent, offrant un répit bienvenu aux automobilistes avant la saison...