Comment choisir un contrat d’assurance auto jeune conducteur ? 

Comment choisir un contrat d'assurance auto jeune conducteur ?

Vous êtes un jeune conducteur et vous souhaitez souscrire à une assurance, mais vous ne savez pas faire votre choix ? Il peut être difficile pour un jeune inexpérimenté de savoir à quel type d’assurance souscrire et de connaitre les garanties présentées. Il y a plusieurs choses à savoir, notamment sur l’assurance auto jeune conducteur. 

L’assurance auto jeune conducteur diffère de l’assurance auto classique 

En effet, l’assurance jeune conducteur est connue pour être plus chère qu’une assurance classique. Cela est dû à la notion de risque que les assureurs mettent en place.  

Les jeunes conducteurs sont plus à risque 

En effet, un jeune conducteur est une personne venant d’obtenir son permis de conduire. Pendant 3 ans celui-ci sera en permis probatoire. Cela veut dire qu’il doit faire extrêmement attention sur la route, sinon il peut avoir beaucoup de points enlevés ainsi qu’un retrait de permis. Comme il s’agit d’un conducteur novice sur la route, celui-ci n’a pas l’expérience et les réflexes d’un automobiliste classique et est plus enclin à faire des accidents. 

Pour les assureurs, ils représentent donc un risque. En effet, la catégorie des 18-25 ans qui viennent d’avoir leur permis est responsable de la moitié des accidents de la route. Ainsi, le prix de l’assurance de ces derniers est plus cher. Parmi les personnes que l’on qualifie de jeunes conducteurs, il y a : 

  • Les automobilistes n’ayant jamais eu d’assurance à leur nom 
  • Ceux qui viennent d’obtenir leur permis
  • Les conducteurs qui ont eu une annulation de permis et ont dû le passer de nouveau 

Les surprimes appliquées aux jeunes conducteurs  

Cette catégorie d’automobilistes est soumise aux surprimes. Ces dernières vont faire augmenter la tarification de l’assurance. Lors de la première année depuis l’obtention du permis d’un conducteur, la surprime sera très haute. La deuxième année, elle diminuera de moitié puis lors de la troisième année, elle ne représentera plus qu’un quart de celle imposée pendant la première année. 

Il faut savoir qu’une personne ayant suivi une formation en conduite accompagnée n’aura pas la même surprime. En effet, pour les assureurs, un automobiliste ayant suivi une conduite accompagnée est plus apte et a plus d’expérience sur la route. Le risque est ainsi diminué. 

Choisir une bonne assurance et à un bon prix 

Il est important de choisir une bonne assurance pour un jeune conducteur. Celui-ci doit impérativement être couvert en cas de dommage sur un tiers. Cela est obligatoire par la loi. De plus, souscrire à certaines garanties peut lui être bénéfique. Toutefois, cette catégorie d’automobiliste cherche à souscrire à un contrat économique n’ayant pas de grandes ressources financières. 

Faire des comparatifs de devis 

Vous pouvez faire un comparatif entre assureurs différents. La plupart d’entre eux font une estimation en ligne et donnent une idée de ce qu’il faut débourser. Toutefois, faites attention aux garanties et aux franchises proposées. Il faut cibler votre besoin et voir quel assureur à des tarifs plus cher ou non. Il est conseillé pour un automobiliste de cette catégorie de ne pas assurer une voiture avec de la valeur et une grosse motorisation, cela fera augmenter le prix de cette dernière. 

Vous pouvez faire jouer la concurrence pour obtenir un tarif préférentiel ou plus bas. Si vous vous rendez chez l’assureur de vos parents, vous pourrez obtenir un prix plus attractif. Cela est un avantage d’avoir pour les assureurs d’avoir une famille dans la même assurance. 

Les différentes formules d’assurance 

Il existe plusieurs formules d’assurance. En règles générales, celle qui est conseillée pour ces automobilistes est celle au tiers. Cette dernière contient les garanties obligatoires relatifs au tiers et à la responsabilité civile. Si celle-ci est recommandée pour son côté économique, elle l’est moins pour sa couverture. En effet, elle est moins protectrice que d’autres assurances, notamment pour un jeune conducteur qui est exposé à tous types de risques. 

Il est possible d’opter pour un contrat au tiers plus. Celui-ci est un bon intermédiaire qui va permettre d’avoir les garanties obligatoires, mais également d’autres garanties supplémentaires pour le conducteur et le véhicule. Toutefois, ce type de contrat n’est pas comme le “tous risques” qui prend en charge presque tous les dommages corporels et liés à votre véhicule. Cette garantie tous risques est très coûteuse et n’est donc pas recommandée.